Télétravail et Softskills deviennent indissociables

8 June 2020

Face à la crise du Covid-19, des millions de salariés se sont retrouvés en « full remote » (Télétravail à temps complet). Si les différentes expertises des collaborateurs aussi appelées Hardskills demeurent indispensables, elles ne suffisent plus pour assurer le bon déroulement des missions dans le contexte actuel. Désormais, les compétences individuelles socio-émotionnelles aussi appelées Softskills sont une condition importante dans le maintien de l’activité des entreprises.

Les Softskills, ces facultés personnelles au service du savoir-faire

Si les expertises professionnelles restent cruciales dans les différentes missions à mener, l’intégration professionnelle suscite un savoir-être de plus en plus recherchée dans les entreprises. En lien avec les émotions humaines, les Softskills agissent sur les atouts personnels du collaborateur au service de l’entreprise.

Ils peuvent être opérationnels, déterminant ainsi la capacité d’organisation, la prise de décision mais aussi la capacité à s’adapter et à entreprendre. Ils peuvent être également relationnel et déterminer la capacité à écouter, l’esprit d’équipe ou encore le leadership. Enfin, les Softskills cognitifs établissent la capacité de concentration, à gérer les émotions ou encore la créativité du salarié.

Les Softskills essentiels au télétravail : Atouts majeurs recherchés par les recruteurs

L’expérience du confinement face à la crise du covid-19 va indéniablement redistribuer les cartes en matière de recrutement. Savoir communiquer, travailler en collaboration ou encore savoir évoluer dans un environnement parfois complexe et à distance deviennent des qualités indispensables en entreprise. Pour le collaborateur en télétravail, il s’agit de travailler sur ses compétences personnelles pour répondre aux besoins de l’entreprise.

Se connaitre : Le télétravailleur idéal pour l’entreprise possède une bonne connaissance des ressources à sa disposition. Il doit être sûr de sa capacité à assumer les missions confiées et à maintenir son jugement en toutes circonstances.

Mobiliser les ressources de son organisation : C’est un atout primordial. Il doit être capable de mobiliser rapidement l’ensemble des ressources utiles à ses missions. Il doit également s’efforcer de rejeter d’éventuelles pensées négatives liées à des situations passées dans l’entreprise et en influençant subtilement son entourage pour stimuler l’obtention plus rapide de résultats.

Penser collectif : Une des difficultés majeures en télétravail à temps complet est la capacité à maintenir une relation forte et constante avec les collègues, clients, managers et fournisseurs. L’état d’esprit, l’implication ou encore la capacité à percevoir les besoins des autres deviennent des atouts primordiaux afin de trouver des solutions « gagnants / gagnants ».

Être stimulé par le challenge et la complexité : Le télétravail est une réelle opportunité pour se dépasser et éviter le travail fastidieux et répétitif. Une exploitation positive des difficultés permet de devenir de plus en plus à l’aise avec ce qui paraît complexe à première vue. Le télétravailleur idéal doit s’efforcer d’être clair dans la façon de s’exprimer pour avoir à distance des réunions productives, montrer ce qu’on peut apporter au groupe et stimuler des solutions consensuelles en exploitant les différences.

Devenir indispensable aux yeux de la hiérarchie : C’est d’autant plus vrai en situation de télétravail prolongé. Il s’agit de la capacité à démontrer ses expertises et ses Softskills par la mise en avant de projets à succès ou encore en affrontant volontairement des situations difficiles et en anticipant les attentes.

Le rôle des managers dans le développement des Softskills du télétravail

Le rôle du manager évolue avec le contexte dans lequel l’entreprise est confrontée. Si le télétravail va largement profiter aux collaborateurs habitués et possédant ces Softskills, il ne faut toutefois pas oublier les autres. Pour les managers et RH, il s’agit de les repérer et de les accompagner dans leur quotidien. Le mot équité prend ainsi tout son sens, et les managers doivent y veiller entre chacun, notamment concernant la prise de parole dans les réunions virtuelles.

L’établissement d’une relation de confiance devient vitale. Mettre les Softskills de chacun à contribution c’est avant tout dans un premier temps laisser chacun faire à sa manière.

Et si vous leur confiez plutôt des responsabilités ? En laissant un collaborateur prendre les choses en main sur un dossier, vous lui permettez de développer ses compétences personnelles comme l’autonomie et le management si la mission est en groupe.

Découvrez Talentia Softskills, pour évaluer la fréquence optimale de télétravail pour chacun de vos collaborateurs.