Sommaire

Qu’est-ce que le reporting extra-financier ?

Le Reporting extra-financier ou Reporting ESG concerne le reporting non financier mesurant l’impact Environnemental, Sociétal, Durable de l’entreprise.

Ces données sont de plus en plus analysées par les investisseurs. En effet, elles ont une incidence financière importante sur la valeur à court et à long terme de l’entreprise.

Une vraie prise de conscience internationale avec des initiatives ESG qui se multiplient

De nombreuses initiatives en ESG 

Il existe actuellement d’importantes initiatives internationales en matière d’ESG et de développement durable pour les entreprises :

  • Les objectifs de développement durable (ODD).
  • Les 10 principes du Pacte mondial.
  • L’accord sur le changement climatique.
  • Les directives de l’ONU sur les entreprises et les droits de l’homme…

De multiples standards et règles

Ces dernières années sont apparues des standards pour vous guider pour établir votre reporting ESG.

  • La GRI (Global Reporting Initiative) pour présenter des informations non financières, complémentaires aux chiffres des reportings financiers.
  • Des directives de diverses institutions pour le calcul de l’empreinte carbone.
  • Le règlement EMAS (Eco-Management and Audit Scheme) de l’Union Européenne qui définit un système de management environnemental ouvert à tout type d’organisation mondiale.
  • La directive 2014/95/UE a renouvelé le cadre de la publication d’informations non financières et sur la diversité.

Le reporting extra-financier ou ESG pour développer votre création de valeur

De plus en plus de fonds d’investissement considèrent les données extra-financières comme essentielles à la valorisation des entreprises.

Selon la dernière étude de PwC « Global Private Equity Responsible Investment Survey », en 2021 66 % des investisseurs considère qu’une politique ESG est source de création de valeur. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à intégrer les facteurs ESG dans leurs décisions d’investissement.

Toutes les  dernières études confirment qu’il existe un lien réel entre les facteurs ESG et le rendement d’une entreprise.

En pratique, l’impact ESG reste théorique et encore à la marge. Néanmoins, les nouvelles réglementations, l’arrivée de la génération Z, les nouveaux investisseurs et les différents signaux d’alerte successifs, dont le plus récent celui de la crise du Covid-19, sont en faveur d’une considération de plus en plus forte des entreprises.

Comment mettre en place un reporting extra-financier (ESG) ?

Tout repose sur les 4 axes :

  • Mettre en place une stratégie ESG transversale intégrant les objectifs de développement durable (ODD) et alignée sur la stratégie de l’entreprise.
  • Identifier les impacts ESG de l’entreprise et choisir les indicateurs les plus pertinents à suivre.
  • Mettre en place un système de gestion pour remonter les indicateurs ESG choisis depuis les différents systèmes d’information de l’entreprise.
  • Définir un tableau de bord COMEX présentant l’évolution dans le temps des indicateurs ESG associés à la performance financière et économique de l’entreprise.
  • Rédiger le rapport de mise en valeur des engagements et résultats obtenus par l’entreprise sur la période.

Dimensions principales du reporting ESG et extra-financier

En plus de rejoindre les initiatives ESG mondiales, les entreprises peuvent influencer à leur échelle sur les 17 Objectifs de Développements Durables (ODD) établis par les États membres des Nations unies et rassemblés dans l’Agenda 2030.

Objectif Developpement Durable Reporting extra-financier ESG

Source : Commission Européenne

Respecter les engagements éthiques

La conformité au système de gestion éthique intégral et à la politique de lutte contre la corruption et la fraude. Ainsi, la détection des non-conformités et la diffusion des meilleures pratiques contribuent au respect des engagements éthiques. De plus, les parties prenantes sont pleinement impliquées dans le système de surveillance et de prévention.

HSEQ (Health, Safety, and Environment Quality)

Mise en œuvre des aspects pratiques de la protection de l’environnement, du maintien de la santé, de la sécurité au travail et de l’assurance qualité :

  • Stratégie de réduction/compensation des émissions de gaz à effet de serre et de lutte contre le changement climatique.
  • Utilisation durable des ressources naturelles.
  • Plan de diversité.
  • Stratégie de sécurité de l’information / cybersécurité…

Préoccupations sociales

Mesures au niveau externe et interne, y compris le respect des droits de l’homme et la relation de l’entreprise avec la société :

  • Protection des consommateurs / clients.
  • Exiger des critères spécifiques des fournisseurs à cet égard.
  • Directives sur la communication responsable et la construction de la réputation de la marque…

Grâce aux fonctions du module certifié Disclosure Management, vous générez dynamiquement cet important rapport et vous l’intégrez aux informations financières.

Sur le même sujet :