Engagement Collaborateurs et Covid-19 : Ou en sommes-nous ?

21 septembre 2020

Bien que la question de l’engagement collaborateur ne soit pas nouvelle, la crise du Covid-19 replonge plus que jamais les décideurs RH au cœur du problème. Désormais, les entreprises doivent appréhender les innovations digitales pour attirer et fidéliser leurs talents.

Au début de la crise, le contexte du confinement a mis en exergue l’importance de l’engagement des salariés. Pour une grande majorité des entreprises en France, le devoir de mettre l’ensemble des équipes en télétravail suscitait une grande inquiétude. Aujourd’hui quelles préoccupations et quel constat pouvons-nous tirer sur ce sujet sensible ?

Télétravail et Covid-19 : la nouvelle norme

La complexité de l’Engagement collaborateur vient du fait qu’il repose sur un juste équilibre. Les DRH et managers s’interrogent sur l’environnement de travail de leurs équipes, la pertinence des missions confiées ou encore le maintien d’une forte culture d’entreprise malgré un total bouleversement de l’organisation de travail.

Cependant ces changements d’organisation du travail et de la culture managériale ne peuvent réussir que s’ils sont accompagnés du développement de l’engagement des collaborateurs. Ce sujet, au cœur des politiques RH depuis plusieurs années, repose sur une alchimie, souvent perçue comme mystérieuse. Quel que soit sa génération, le collaborateur a besoin de se projeter dans l’entreprise mais surtout dans son travail : en quoi son rôle fait sens pour l’entreprise et, pour l’entreprise dans la société qu’en est-il de responsabilité sociétale ?

L’expérience COVID a été un test grandeur nature de la capacité des entreprises à accélérer leur transformation digitale. Beaucoup d’entre-elles sont passées en un weekend d’un mode d’organisation du travail plutôt basé sur le présentiel à un mode quasi totalement distantiel. Il est fort probable que la fin du confinement ne marque pas le retour à l’organisation du travail comme avant mais qu’il se dégage un consensus sur une alternance entre ces deux modes.

Cependant cette révolution ou transformation aura un impact non seulement sur l’outillage mais aussi sur les pratiques RH, ainsi que la façon de manager les équipes. Il faudra trouver le bon dosage entre cohésion d’entreprise et autonomie, entre indépendance et dynamique de groupe.

Comment les entreprises peuvent-elles allier efficacement télétravail et présentiel ?

Chaque séquence de travail ne se vit pas de la même manière : une séquence de production en télétravail favorise la concentration tandis qu’une séquence de créativité ou de partage en présentielle stimule l’intelligence collective et favorise le lien social.

L’alternance de ces 2 types de séquence a des conséquences sur l’organisation de l’entreprise, pour l’occupation de l’espace et le management. Les bureaux doivent être réaménagés pour développer et simplifier les séquences de créativité. Par ailleurs, tout le monde ne disposant pas à son domicile d’un espace de concentration, l’entreprise pourrait développer le travail dans des espaces de co-working, autre manière de s’ouvrir et de se sourcer à l’extérieur. Les managers et les RH font également leur révolution : la mesure du temps de présence sera transformée par la mesure de la qualité de la mission déléguée et réalisée. Le manager « type reporting » sera remplacé (pas totalement) par le manager « type facilitateur ».

Ces problématiques sont identiques que ce soit dans une ETI ou dans un grand groupe. Cependant, leurs moyens disponibles (capacité d’investissement, d’encadrement, de formation) ne sont pas comparables. Toute la question est de savoir comment faire face aux mêmes enjeux avec la même complexité alors que les moyens ne sont pas forcément les mêmes ?

L’Engagement Collaborateurs en chiffres

Une chose est sûre, actuellement, les chiffres de l’engagement ont de quoi faire peur aux entreprises en France et en Europe.

  • 11% des salariés français sont réellement engagés dans leur entreprise. 30% à l’échelle européenne (source : enquête Gallup)
  • Renforcer l’engagement des collaborateurs est l’objectif prioritaire pour 77% des DRH (source : enquête Gallup
  • La digitalisation du travail passe par la mise en place d’un Digital Workplace pour 67% des décideurs RH interrogés (souce : étude Markess)
  • 52% des décideurs RH considèrent l’expérience collborateur comme capitale pour leur organisation (souce : étude étude Markess
  • 58% des DRH souhaitent fournir un service personnalisé à leurs équipes. (souce : étude étude Markess)